Organisé en 4 cellules opérationnelles et placé sous la direction d'un ingénieur, le bureau d'études propose aux adhérents de l'UNIMA une large palette de compétences relatives au domaines des marais, zones humides et cours d'eau.

Décryptage de la « GEMAPI »
(Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations)

Les dispositions GEMAPI (Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations)  de la « loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles » entrent en vigueur le 1er janvier 2016.

Consciente des attentes et des besoins des collectivités en terme de résolution de problèmes liés à l’écoulement des eaux pluviales et flux polluants associés, l’UNIMA a développé au cours des deux dernières décennies des savoirs faire complets autour de ces questions de gestion des eaux pluviales.

Son bureau d’études s’est doté de personnels compétents, spécialisés et des moyens matériels nécessaires (outils de modélisation, de mesures de terrains) pour répondre aux sollicitations des collectivités.

 

Submersion marine : le département est mieux préparé pour gérer la crise

Le tempête Xynthia a été le catalyseur du déploiement des outils de protection du département de la Charente Maritime face aux submersions marines.

Avec la déclinaison des actions PAPI, l’édification des digues qui se poursuit, la production des documents réglementaires afférents (PPRL, DICRIM, PCS, documents d’organisation, …), la gestion du risque submersion s’est organisée.

L’UNIMA, dans le cadre de son service d’appui technique et de conseil au territoire, s’est portée maître d’ouvrage depuis 2017 pour le développement d’un outil d’aide à la décision pour les pouvoirs publics dont l’objet est la prévision des niveaux marins maximums et des zones submergées lors d’épisodes tempêtueux sur le littoral charentais.

96 tempêtes théoriques (avec des paramètres physiques différents) sont modélisées et composent les atlas cartographiques de surcotes et de submersions marines. Ils permettront d’appréhender sur les territoires à risques, et en fonction des paramètres océano-météorologiques, les effets de potentielles tempêtes réelles.

Les évolutions du projet

Un système opérationnel modélisera, dans l’« urgence », les niveaux marins et la potentielle submersion générée par une tempête réelle en approche. Les informations majeures qui en découlent, seront communiquées aux acteurs par une équipe d’astreinte mobilisée durant la période de gestion de la crise. La finalisation de cette phase est prévue au courant de l’automne 2021.

SURVEY et le websig associé seront prochainement enrichi d’une interface de mutualisation cartographiant l’ensemble des enjeux (populations vulnérables, axes routiers, zones de repli stratégique) et facilitant le déploiement des actions relatives à la gestion de crise en temps réel (fermeture de voiries, pré-positionnements de moyens, PCS,…).

 

 

 

 

La loi « MAPTAM » (Modernisation de l’Action publique Territoriale et d’ Affirmation des Métropoles) et la GEMAPI ( Gestion des Milieux Aquatiques et Protection contre les Inondations), ainsi que la loi « NOTRe »